Le CISMA veut accentuer le lien inter branches

Philippe Frantz, à la tête du CISMA depuis le 8 janvier dernier, témoigne dans ConstructionCayola

Philippe Frantz, à la tête du CISMA depuis 8 janvier dernier, est bien décidé à faire participer plus activement des acteurs de la manutention au sein du syndicat, tout en renforçant les échanges entre les différents métiers du CISMA.

« Je place ma présidence sur le thème de la cohésion et de l'ouverture de l'activité manutention au sein du CISMA, non pas tant sur un plan technique mais bien économique…», explique en préambule Philippe Frantz. Car la manutention reste une industrie à son goût trop renfermée sur elle-même. « A l’image de ce qui peut ce faire dans le secteur des équipements pour la construction, nous devons développer beaucoup plus nos actions relations publiques dans le secteur de la manutention après des différents instances, comme d'autres fédérations professionnelles… en mettant le client au centre du dispositif », ajoute Philippe Frantz. 

Une action transversale

Donner de la visibilité, s’affirmer, être plus lisible, le CISMA part en campagne… de promotion et recrutement de nouveaux adhérents. « La communication est l’épine dorsale de cette politique… en externe comme en interne, avec un axe fort pour développer la notion de services transversaux dédiés à l’ensemble de nos adhérents… sur des sujets aussi génériques que l'hygiène, la sécurité et l’environnement », reprend encore le président du CISMA. « Donner un peu plus de sens et de valeur au CISMA, c'est aussi  accorder plus d’intérêt aux personnes aux fonctions transversales, comme les ressources humaines ou le juridique… », ajoute Renaud Buronfosse, délégué général.

Source : ConstructionCayola.com

En direct du salon #all4pack2016

Twitter
VIDEOS ALL4PACK