Observatoire ALL4PACK

Résultats exclusifs de l’Observatoire ALL4PACK édition 2016

Publié le par Jennifer ABIJABER - mis à jour le

E-commerce, smart packaging et industrie 4.0 : le futur c’est maintenant !

À quelques jours de l’ouverture du salon ALL4PACK Paris 2016, qui se tiendra du 14 au 17 novembre prochains à Paris Nord Villepinte, l’Observatoire ALL4PACK présente les résultats de sa 11ème édition. En 2016, pour la troisième année consécutive, les indicateurs sont au vert et laissent présager de belles perspectives d’évolution pour la filière, toujours fortement boostée par l’essor du e-commerce. Cette année, trois tendances fortes émergent : l’arrivée du design en tête des leviers d’innovation ; le « made in France », plébiscité par 82 % des acheteurs d’emballages ; et le smart packaging, considéré comme un important levier de développement par les professionnels de la filière.

Des faits marquants qui seront illustrés concrètement par les 1 500 exposants français et internationaux, et lors des nombreux débats et conférences organisés sur ALL4PACK Paris.

DES INDICATEURS POSITIFS POUR LA 3ÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE

  • 63% des marques, acheteuses d’emballage, et 62% des fabricants d’emballage estiment que leurs productions seront à la hausse à moyen terme ;
  • Les acheteurs d’emballage sont confiants à 70% dans une stabilité des prix des emballages ;
  • Les fabricants envisagent à 85 % une évolution stable/en hausse de leur marge d’exploitation. Perspective partagée par 86% des équipementiers qui, bien qu’ayant moins de visibilité sur leur production, misent sur des exportations vers le Maghreb et le continent nord-américain.

Le marché le plus enthousiaste reste l’e-commerce et la distribution alors que le secteur du luxe affiche un recul peu habituel face à de profonds changements.

LE DESIGN POUR MAITRISER COÛT DE REVIENT, PERFORMANCES ET RECYCLABILITÉ

Les marques sont 64% à « plancher » sur des projets packaging et 50% visent l’échéance 2017. Les facteurs d’évolution sont la réduction des coûts très importante pour 59%, suivie par la recyclabilité/le recyclage des matériaux, la réglementation et la mise aux normes. Dans ce classement, la lutte contre le gaspillage progresse de la 8ème à la 4ème place. Même trio de tête du côté des fabricants.

Le design général de l’emballage devient en 2016 le 1er levier d’innovation pour 51% des acheteurs devant la praticité/la fonctionnalité d’usage et la recyclabilité des matériaux. Le secteur de la beauté privilégie la personnalisation des emballages, celui de la santé mise sur les fonctions de protection, comme les biens d’équipement et intermédiaires, tandis que l’e-commerce et la distribution s’appuient davantage sur les matériaux comme leviers d’innovation.
Au final, un emballage est sélectionné pour son coût de revient par rapport au produit et process et -à égalité- pour ses qualités et performances.

« MADE IN FRANCE », E-COMMERCE, SUPPLY CHAIN MANAGEMENT : L’EMBALLAGE ANCRE SES NOUVEAUX FONDEMENTS

  • 82 % des acheteurs d’emballages encouragent le label « Made In France » pour les emballages (42% se fournissent en France) et 73 % le font pour les machines (+13 points versus 2015) ;
  • 41 % des marques ont modifié l’emballage d’expédition de leurs produits vendus en e-commerce et 30% ont opéré des modifications sur l’emballage primaire. Pour répondre à ces attentes, 53% des fabricants proposent des emballages individuels sur mesure et 47% de nouveaux emballages rigides ;
  • Les fabricants continuent à développer leurs prestations pour la gestion des stocks de leurs clients ;
  • Les équipementiers évoluent vers encore plus de maintenance : préventive pour 87% (vs 83% en 2015), curative (+13 points vs 2015) et, dans le cadre de l’industrie 4.0, à distance pour 69% d’entre eux.

LES EMBALLAGES ACTIFS, CONNECTÉS ET INTELLIGENTS DOIVENT DEMONTRER LEUR UTILITÉ

  • 42% des acheteurs concernés allouent ou vont allouer des moyens spécifiques au développement d’emballages connectés/intelligents. Chez les fabricants concernés, 53% font de même alors que 57% des équipementiers se déclarent non concernés ;
  • Le développement d’emballages actifs mobilise/va mobiliser des moyens spécifiques chez 39% des acheteurs concernés. Ce sera également le cas pour 39% des fabricants ;
  • Fabricants et acheteurs pensent que les emballages connectés/intelligents ou « smart packagings » sont un véritable progrès pour améliorer la sécurité des produits. Message qui n’est pas encore perçu par 43% de consommateurs français sondés par le salon ALL4PACK Paris grâce à l’ObSoCo [1] qui pensent que ces emballages sont intéressants mais que leur utilité reste à démontrer.

Rendez-Vous du 14 au 17 novembre 2016 à Paris Nord Villepinte !

Téléchargez le communiqué de presse

Recevez les résultats détaillés

[1]  © Sondage européen réalisé pour le Salon ALL4PACK Paris – Groupe COMEXPOSIUM, par l’Obsoco sur un échantillon de  2 186 personnes, réparties équitablement dans chacun des quatre pays interrogés (France, Allemagne, Italie et Espagne). Terrain en ligne du 11 au 24 mai 2016.

En direct du salon #all4pack2016

Twitter
VIDEOS ALL4PACK